Language of Preference

Wednesday, November 7, 2012

Agence Fides pour aujourd'hui

Tout le matériel publié est concédé sous licence Creative Commons et peut être utilisé librement à condition que l'Agence Fides soit citée comme source.


Les titres des Nouvelles de Fides Agence International FIDES


VATICAN - Rencontre de S.Em. le Cardinal Filoni avec les jeunes d'Owerri : « Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l'école, à la maison, dans la rue »

VATICAN - Nouvel appel du Pape « à faire tout le possible pour la Syrie » - Envoi de S.Em. le Cardinal Sarah en mission spéciale

AFRIQUE/NIGERIA - Catastrophe nationale : 7,7 millions de personnes intéressées jusqu'à présent par les inondations

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Précisions de l'Evêque de Torit sur la contribution à la reconstruction de la Cathédrale de la part d'étudiants musulmans

AFRIQUE/BURUNDI - Les Evêques saluent l'Accord-cadre signé le 6 novembre entre le Burundi et le Saint-Siège

ASIE/TAIWAN - La Congrégation dominicaine chinoise, 80 ans d'évangélisation au travers du service des plus faibles

ASIE/INDE - Deux cas de viols de jeunes filles chrétiennes en Orissa, l'un d'entre eux s'étant accompagné du meurtre de l'infortunée victime

ASIE/EMIRATS ARABES UNIS - Année de la Foi dans la péninsule arabique : rassemblement des jeunes catholique du Moyen-Orient

AMERIQUE/PANAMA - Une minute de prière pour Panama dans tout le pays - réouverture du dialogue à Colon

AMERIQUE/BRESIL - Propositions des participants au Forum de la CNBB : « le dialogue entre le gouvernement et les institutions d'assistance est d'une importance vitale »

AMERIQUE/COSTA RICA - Record historique de pauvreté : 1.140.435 personnes et un enfant ou adolescent sur trois

News Agence International FIDES
VATICAN - Rencontre de S.Em. le Cardinal Filoni avec les jeunes d'Owerri : « Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l'école, à la maison, dans la rue »

Owerri (Agence Fides) - « C'est vraiment avec joie que je débute ma visite pastorale ici à Owerri en vous rencontrant, chers et bien-aimés jeunes qui êtes l'espérance de l'Eglise, les derniers héritiers de l'évangélisation de ceux qui, voici cent ans, ont donné leur vie au Seigneur pour annoncer l'Evangile à cette terre bénie » : c'est en ces termes que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples, a commencé son homélie au cours de la Messe pour les jeunes qu'il a présidé ce matin, 7 novembre, à Owerri, au début de sa visite pastorale dans cette Province ecclésiastique nigériane, visite qui le conduira à conclure les célébrations du Centenaire de l'Evangélisation (voir Fides 05 et 06/11/2012).
Après avoir commenté la péricope évangélique de la prière de Jésus au Père (Mt 11, 25-30), proclamée dans le cadre de la liturgie du jour, le Cardinal a invité les jeunes à réfléchir sur la signification que peuvent avoir ces paroles pour eux aujourd'hui. « Chaque fois que nous nous sentons plein d'admiration pour toutes les bonnes choses que Dieu a créé, nous sommes les petits dont parle Jésus ! » - a déclaré le Cardinal. « Chaque fois que dans notre vie, nous nous rendons compte que nous avons besoin de Dieu et que notre vie est vide sans sa présence, alors nous sommes les petits, pour lesquels Jésus se réjouit ! Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l'école, à la maison, dans la rue... ». Un autre aspect souligné par le Préfet du Dicastère missionnaire a concerné la prière : « Il est important que nous apprenions à prier comment Jésus prie... Jésus nous enseigne que, lorsque nous prions le Père céleste, nous devons Le remercier et terminer notre prière en priant non seulement pour nos besoins mais également pour ceux des personnes qui nous sont proches de manière à pouvoir devenir, nous aussi, don pour les autres ».
« Les paroles avec lesquelles Jésus conclut Sa prière - « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » - s'adressent à la foule mais elles s'adressent aussi à nous » a poursuivi le Cardinal, exhortant les jeunes à inviter le Seigneur Jésus « à venir chez nous ». Il a enfin conclu : « Il est merveilleux de savoir que toujours, et je dis bien toujours, dans toutes les situations de notre vie, nous pouvons aller à Jésus, nous pouvons nous adresser à Lui, en sachant qu'Il ne nous abandonnera jamais ! ». (SL) (Agence Fides 07/11/2012)

Links:
Texte intégral de l'homélie du Cardinal (en anglais)
http://www.fides.org/eng/documents/Card_Filoni_Owerri_Mass_07112012.doc
top ^

VATICAN - Nouvel appel du Pape « à faire tout le possible pour la Syrie » - Envoi de S.Em. le Cardinal Sarah en mission spéciale

Cité du Vatican (Agence Fides) - Un nouvel appel en faveur de la Syrie, « à faire tout ce qui est possible parce qu'un jour, il pourrait être trop tard », a été lancé par le Saint-Père Benoît XVI au terme de l'Audience général de ce jour. L'appel s'est accompagné de l'annonce du fait que S.Em. le Cardinal Robert Sarah, Président du Conseil pontifical Cor Unum se trouve depuis aujourd'hui au Liban, en mission spéciale. Benoît XVI a déclaré suivre « avec une appréhension particulière la situation tragique de violence en Syrie où le bruit des armes ne cesse pas et où le nombre des victimes et l'immense souffrance de la population, en particulier de ceux qui ont dû abandonner leurs maisons, augmentent chaque jour ». Afin de manifester sa solidarité et celle de toute l'Eglise à la population de Syrie ainsi que la proximité spirituelle aux communautés chrétiennes du pays, il avait l'intention d'envoyer une Délégation de Pères synodaux à Damas. « Malheureusement, différents circonstances et développements n'ont pas rendu possible l'initiative selon les modalités souhaitées - a expliqué le Saint-Père - et c'est pourquoi j'ai décidé de confier une Mission spéciale au Cardinal Robert Sarah, Président du Conseil pontifical Cor Unum ». A compter d'aujourd'hui et jusqu'au 10 novembre, le Cardinal se trouve au Liban « où il rencontrera les Pasteurs et les fidèles des Eglises qui sont présentes en Syrie. Il rendra visite à un certain nombre de réfugiés provenant de ce pays et présidera une réunion de coordination des institutions caritatives catholiques auxquelles le Saint-Siège a demandé un engagement particulier en faveur de la population syrienne, tant à l'intérieur qu'en dehors du pays ». Le Pape a conclu son appel par ces mots : « Alors que j'élève à Dieu ma prière, je renouvelle l'invitation aux parties en conflit et à ceux qui ont à coeur le bien de la Syrie de n'épargner aucun effort en vue de la recherche de la paix et de poursuivre, par le dialogue, les voies qui portent à une juste coexistence, en vue d'une solution politique adéquate du conflit. Nous devons faire tout ce qui est possible parce qu'un jour, il pourrait être trop tard ! ». (SL) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AFRIQUE/NIGERIA - Catastrophe nationale : 7,7 millions de personnes intéressées jusqu'à présent par les inondations

Lagos (Agence Fides) - Le bilan des victimes des pires inondations enregistrées au cours de ces dernières décennies dans le sud du Nigeria continue à s'aggraver (voir Fides 11/10/2012). Selon les estimations de l'Agence nationale pour la gestion des urgences du Nigeria (NEMA), depuis juillet, environ 400 personnes sont mortes et 2,1 millions d'autres ont dû abandonner leur domicile. Les inondations, qualifiées par les autorités locales de « catastrophe nationale », ont intéressé jusqu'ici 7,7 millions de personnes dont 18.282 ont été blessées, emportées par les cours d'eau. Bien que les autorités ne le confirment pas, les conséquences de la catastrophe sont très graves et pourraient causer une crise alimentaire du fait de la perte des cultures, submergées par les flots. Des dommages ont également été infligés à l'extraction pétrolière, l'une des principales sources de revenu public, la production ayant été réduite à 500.000 barils par jour soit 20% de son potentiel. La majeure partie des victimes des inondations a critiqué la réponse inadéquate apportée par les autorités bien que chaque année de fortes pluies d'abattent sur les Etats de Bayelsa et du Delta d'août à octobre. (AP) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Précisions de l'Evêque de Torit sur la contribution à la reconstruction de la Cathédrale de la part d'étudiants musulmans

Juba (Agence Fides) - A propos de la proposition faite par un groupe de jeunes musulmans de contribuer à la reconstruction de la Cathédrale de Torit - au Soudan du Sud - un communiqué, émis pour le compte de S.Exc. Mgr Akio Johnson Mutek, Evêque de Torit, précise la situation.
Le document, envoyé à l'Agence Fides, rappelle que, voici un an, un groupe d'étudiants musulmans du Darfour s'était déclaré, lors d'une rencontre avec Mgr Mutek, prêt à contribuer à la reconstruction de la Cathédrale Saints Pierre et Paul et de l'église de la Paroisse de Kimotong en tant que geste de reconnaissance pour ce que Lopez Lomong, athlète américain d'origine soudanaise - et ancien enfant soldat ayant échappé à ses bourreaux - faisait alors pour le Darfour. Lomong, membre du « Team Darfur » aux Jeux olympiques de Pékin, avait lancé un appel à la communauté internationale afin qu'elle intervienne pour faire cesser les bombardements aériens contre les civils du Darfour.
Attendu que cette proposition a suscité des incompréhensions parmi les fidèles, Mgr Mutek désire préciser les faits au travers d'un communiqué qui affirme : Mgr Mutek n'a sollicité aucune aide de la part de ce groupe. L'offre est le fruit d'une initiative spontanée de la part de ces jeunes. Les étudiants font partie d'une fondation sans but lucratif basée aux Etats-Unis, la Sudan Sun Rise, dont l'un des objectifs est de favoriser la réconciliation entre les communautés du Soudan du Sud et du Soudan. La reconstruction de la Cathédrale est encore en phase de dialogue entre le Diocèse et le groupe d'étudiants et aucune décision définitive n'a encore été prise. Les étudiants ont affirmé avec clarté ne disposer d'aucune source de financement mais vouloir recueillir des fonds au travers d'une campagne médiatique conduite aux Etats-Unis et en Europe. Le Diocèse ne connaît aucune autre organisation à laquelle les étudiants en question seraient liés à l'exception de la Sudan Sun Rise. Enfin, les étudiants ont promis une « contribution financière » et non pas de reconstruire à eux seuls la Cathédrale.
« Le Diocèse est très attentif et sensible aux préoccupations manifestées par les chrétiens et veut donc rassurer l'opinion publique et en particulier les fidèles, du fait que rien n'a encore été fait concrètement. Les consultations se poursuivent de façon à faire en sorte que chaque aspect de cette délicate question soit affronté méticuleusement, tiré au clair et bien compris de tous » conclut le communiqué.
La Cathédrale a subi différents dommages au cours des décennies de guerre civile mais « elle a toujours été le symbole d'une longue histoire de foi profonde et de la tradition religieuse de l'Eglise locale ». (L.M.) (Agence Fides 07/11/2012)
Communiqué du Diocèse de Torit (en anglais)
http://www.fides.org/eng/documents/Press_Release_Torit_Diocese.doc

top ^

AFRIQUE/BURUNDI - Les Evêques saluent l'Accord-cadre signé le 6 novembre entre le Burundi et le Saint-Siège

Bujumbura (Agence Fides) - « Un Accord qui assure la paix sociale et religieuse du pays dans la mesure où la population et ses Pasteurs voient leurs exigences comprises et protégées par l'Etat » : c'est ainsi que les Evêques du Burundi saluent, dans un communiqué envoyé à l'Agence Fides, la signature de l'Accord-cadre entre l'Etat du Burundi et le Saint-Siège. L'Accord en question a été signé le 6 novembre par le Ministre des Affaires Etrangères burundais, M. Laurent Kavakure, et par S.Exc. Mgr Franco Coppola, Nonce apostolique au Burundi.
Dans le Préambule de l'Accord, il est rappelé que son but est d'offrir un cadre juridique aux relations entre l'Etat et l'Eglise de manière à favoriser « une collaboration harmonieuse entre les deux entités au bénéfice de la population burundaise ». « Cela revêt une grande importance et même une urgence, dans un pays le plus chrétien de l'Afrique avec plus de 65% de fidèles catholiques et qui plus est, sur le plan historique, qui a été le premier à avoir une Représentation diplomatique du Saint-Siège. C'était le 11 février 1963 » affirment les Evêques.
Rappelant que les rapports entre l'Etat et l'Eglise n'ont pas toujours été bons, le communiqué souligne que cet accord démontre la volonté du gouvernement de progresser « dans le processus démocratique qui se caractérise entre autre par le respect tant des droits humains que des partenaires comme l'Eglise catholique ». En créant un cadre juridique précis, affirment les Evêques, l'Etat permet l'intervention « des Grandes Congrégations religieuses catholiques qui pouvaient hésiter toujours à investir en termes d'institutions scolaires ou hospitalières et autres, dans un pays sans aucune garantie de protection légale de leurs oeuvres ».
Le Burundi est l'un des premiers Etats africains à signer un accord de ce genre avec le Saint-Siège. L'Accord-cadre fournit la base juridique sur laquelle seront insérés des accords spécifiques entre l'Etat et l'Eglise dans des domaines tels que l'éducation, la santé, le développement et d'autres encore. (L.M.) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

ASIE/TAIWAN - La Congrégation dominicaine chinoise, 80 ans d'évangélisation au travers du service des plus faibles

Chia Yi (Agence Fides) - Confirmer la continuité de l'évangélisation, l'engagement pastoral, le service des plus faibles dans l'esprit dominicain : tels ont été les points forts de la célébration marquant les 80 ans de fondation de la Congrégation dominicaine chinoise, dont la maison mère se trouve aujourd'hui dans le Diocèse de Chia Yi, à Taiwan. Selon les informations parvenues à l'Agence Fides, S.Exc. Mgr Peter Liu, Archevêque de Kaohsiung, a présidé la Messe solennelle d'action de grâce le 4 novembre, remplaçant l'Evêque de Chia Yi, malade. La Supérieure générale, Soeur Fatima Lee, a retracé l'histoire de la Congrégation, sa fondation dans le Diocèse de Fu Ning en Chine continentale, le transfert à Taiwan, la croissance des vocations, l'engagement dans le domaine de l'évangélisation, du service pastoral et social et elle a également confirmé, au nom de toutes ses consoeurs, la continuité de leur engagement missionnaire.
En 1932, S.Exc. Mgr Théodore Labrador Fraile (1888-1980), dominicain espagnol, alors Vicaire apostolique de Fu Ning et futur Archevêque de Fu Zhou, fonda la Congrégation dominicaine chinoise afin qu'elle évangélise tout en s'occupant des orphelins et en prêtant service dans les hôpitaux. La nouvelle communauté devait puiser sa force dans l'Eucharistie et dans une intense vie spirituelle dominicaine. Aujourd'hui, la Congrégation est composée de 160 religieuses, dont la majeure partie se trouve en Chine continentale et dans les communautés de la diaspora chinoise, surtout à Toronto (Canada) et à Los Angeles (Etats-Unis). A Taiwan, sont présentes 40 religieuses. (NZ) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

ASIE/INDE - Deux cas de viols de jeunes filles chrétiennes en Orissa, l'un d'entre eux s'étant accompagné du meurtre de l'infortunée victime

Bhubaneswar (Agence Fides) - Horreur et indignation règnent au sein de la communauté chrétienne d'Orissa. Deux jeunes chrétiennes de 13 ans ont en effet été violées et l'une d'entre elle tuée. Les deux agressions de groupe ont eu lieu séparément dans le district de Kandhamal voici deux semaines environ mais n'ont été portées à la connaissance de l'Agence Fides que maintenant. Les épisodes ont eu lieu au cours du festival de Dussehara, festivité hindoue qui célèbre la victoire du dieu Rama sur le mal. Selon des sources et des témoignages locaux, les agresseurs sont de jeunes hindouistes, peut-être liés à des groupes extrémistes qui prennent pour cible les jeunes chrétiennes en ce que plus vulnérables. Le district de Kandhamal est connu pour les massacres antichrétiens qui y ont eu lieu en 2008. A ce jour, remarque pour Fides John Dayal, militant chrétien et collaborateur de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale de l'Inde, « la panique règne dans les villages chrétiens ainsi qu'un sentiment de dégoût parmi les militants, surtout en ce qui concerne l'attitude peu collaborative de la police ».
Dayal, qui a rencontré les familles des deux victimes, indique à Fides que la première était une élève de VII° (équivalent à la 5ème en France NDT) du village de Dadamaha. Elle s'était rendue au village voisin de Simanbadi pour assister à un yatra (pièce de théâtre NDT). Dans la nuit du 25 au 26 octobre, elle a été agressée par un groupe de jeunes qui l'a violée. La jeune fille a tenté de donner l'alarme mais elle a été ligotée à un arbre et étranglée. Son corps a été retrouvé au bord de la route le lendemain.
La seconde victime, elle aussi âgée de 13 ans, vivait avec ses parents à Bhubaneswar. Le 27 octobre, elle était allée voir les célébrations du Dussehara qui attirent une grande foule. Sur le chemin du retour, elle a été enlevée par six hommes, conduite dans un bois et violée à diverses reprises. Elle a été abandonnée sur place évanouie et retrouvée le lendemain matin. Malgré des plaintes circonstanciées, « la police locale n'a pas bougé. Elle s'est même montrée désobligeante et a entravé l'action des familles » indique Dayal. La jeune fille a été conduite devant la Commission d'Etat pour les droits de l'enfance qui l'a interrogée mais il a été donné peu de poids à ses paroles. La victime, encore en état de choc, a été soumise à un examen médical seulement le 3 novembre soit une semaine après son expérience traumatisante. Ce qui est particulièrement frappant, conclut Dayal, « est le silence des moyens de communication de masse et des autorités à propos de tels cas de violence graves contre les minorités sans défense ». (PA) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

ASIE/EMIRATS ARABES UNIS - Année de la Foi dans la péninsule arabique : rassemblement des jeunes catholique du Moyen-Orient

Abu Dhabi (Agence Fides) - Plus de 1.500 jeunes catholiques du Moyen-Orient se rencontreront à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis du 15 au 17 novembre pour trois jours de réflexion et de prière. Au centre de l'Arabia Catholic Youth Conference (ACYC), événement qui en est à sa deuxième édition, se trouvera l'Année de la Foi et ses significations pour les croyants de ces terres : le thème de la conférence, tiré de l'Evangile selon Saint Marc, est en effet : « Tout est possible à celui qui croit » (Mc 9, 23). La conférence est organisée par les Vicariats apostoliques d'Arabie du Nord et d'Arabie du Sud et, comme l'indique à Fides l'Eglise locale, elle se déroulera dans la Cathédrale Saint Joseph d'Abu Dhabi. L'Assemblée sera présidée par Leurs Excellences NN.SS. Paul Hinder, Vicaire apostolique d'Arabie du Sud, et Camillo Ballin, Vicaire apostolique d'Arabie du Nord.
« Les sessions de la conférence - indique une note envoyée à Fides - entendent répondre aux questions de foi émergeant chez les jeunes catholiques de la région ». Parmi les intervenants, se trouvent le jeune Matt Fradd d'Australie, le Père Stan Fortuna, prêtre américain et musicien, le Frère George Gabriel des Philippines, connu comme « le prédicateur en blue jeans » et le Père Michael Ssenfuma, d'Ouganda. La conférence se conclura par un concert intitulé « ReJOYce », auquel participeront des musiciens chrétiens de renom international, une première dans la péninsule arabique. On remarquera que plus de 5.000 spectateurs sont attendus pour le concert.
Les jeunes catholiques résidant dans les deux Vicariats apostoliques d'Arabie sont principalement des immigrés provenant de différentes nations du monde (en majorité des Philippines, d'Inde, du Pakistan, du Sri Lanka, de Syrie, du Liban et de nations africaines) qui se trouvent pour raisons de travail dans la péninsule arabique.
En présentant l'événement, S.Exc. Mgr Paul Hinder a expliqué à Fides : « L'avenir d'une communauté se trouve dans ses jeunes. Au travers de notre Conférence des jeunes de la péninsule arabique, nous entendons renforcer la foi de nos jeunes qui, dans la plupart des cas, ne peuvent pas participer à des rencontres telles que la Journée mondiale de la Jeunesse ». S.Exc. Mgr Camillo Ballin ajoute pour sa part : « Nous espérons que l'ACYC puisse fournir aux jeunes du Moyen-Orient l'occasion de se réunir et de faire l'expérience de la joie de vivre leur foi. Les jeunes de nos territoires sont souvent isolés dans leur expérience de foi du fait du contexte régional dans lequel ils résident. Nous voulons chercher à répondre aux nombreuses questions qu'ils ont à propos de leur foi ». La première conférence de la jeunesse catholique d'Arabie s'est tenue en novembre 2009 en l'église Sainte Marie de Dubaï, toujours aux Emirats Arabes Unis. (PA) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AMERIQUE/PANAMA - Une minute de prière pour Panama dans tout le pays - réouverture du dialogue à Colon

Panama (Agence Fides) - L'Eglise catholique de Panama a promu une initiative spéciale. Elle a demandé à tous, où qu'ils se trouvent (chez eux, au travail, dans la rue, en voiture...) de dédier une minute de prière pour la nation, hier, 6 novembre à 15.00 locales. S.Exc. Mgr José Domingo Ulloa Mendieta, Archevêque de Panama, a conduit la minute de prière sur FETV Canale 5 et, dans la réflexion qui a suivi, il a demandé au Tout-Puissant de nous libérer du mal, de tout ce qui humilie la condition humaine et de l'égoïsme qui nous rend insensibles à la souffrance des autres.
La principale motivation de cette initiative de prière a été celle d'offrir un service, de la part des catholiques, « à notre bien-aimé pays, en particulier en ce mois de novembre », ainsi que l'a écrit l'Archevêque de Panama dans une note envoyée à l'Agence Fides. Novembre est en effet le mois de la fête nationale : le 3 novembre a été célébrée la Journée de Panama et le 7 se rouvre le dialogue relatif à Colon.
Après la minute de prière, l'Archevêque s'est rendu dans la Basilique mineure de Saint Jean Bosco où il a présidé l'Eucharistie de l'après-midi, à l'occasion de la Journée de Jeûne et de Prière pour la Patrie, initiative de la Commission archidiocésaine. A l'Eucharistie, ont participé des fonctionnaires du gouvernement, ainsi que le Président Ricardo Martinelli et un certain nombre de Ministres. Dans son homélie, l'Archevêque a déclaré entre autre : « Nous devons ressembler à Dieu et découvrir que notre prochain est un frère. Nous devons transformer notre vie et travailler pour le bien commun des panaméens... Mettons devant le Seigneur les négociations qui débutent demain (7 novembre) à Colon, afin que nous parvenions à trouver la voie définitive menant à la réconciliation et au développement humain ».
Selon les informations recueillies par Fides, l'initiative de l'Archidiocèse s'est déroulée également dans l'ensemble des Diocèses du pays, où l'intention de prière s'est concentrée sur la demande de réconciliation et de paix après les tristes événements de Colon (voir Fides 22 et 24/10/2012). (CE) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AMERIQUE/BRESIL - Propositions des participants au Forum de la CNBB : « le dialogue entre le gouvernement et les institutions d'assistance est d'une importance vitale »

Brasilia (Agence Fides) - Après deux jours de travaux, les représentants des organisations de la société civile ont présenté dans l'après-midi d'hier, 6 novembre, à Brasilia (DF), un certain nombre de suggestions en conclusion du séminaire portant sur les « relations entre l'Etat et la société ». Les propositions ont été présentées au Ministre du Secrétariat général de la Présidence de la République, Gilberto Carvalho, qui a participé à la cérémonie de clôture de la manifestation. La note envoyée par la CNBB à l'Agence Fides indique que le séminaire, organisé par la Conférence nationale des Evêques du Brésil (CNBB), en coordination avec différentes organisations sociales et églises chrétiennes, a réuni de nombreux experts et s'est achevé sur l'émission de 14 propositions finales. Ces dernières visent à favoriser le dialogue entre la société et l'Etat et à satisfaire les besoins des institutions religieuses et des organisations de la société civile, de manière à ce qu'elles puissent poursuivre leur service au profit de la société.
Selon le Secrétaire général de la CNBB, S.Exc. Mgr Leonardo Ulrich Steiner, le nouveau cadre législatif et réglementaire devrait faciliter l'action et le dialogue avec les organismes gouvernementaux. « Le document que nous avons remis au Ministre Gilberto Carvalho est motivé par la préoccupation d'une diminution de nos institutions en ce qui concerne les services que nous offrons aux nécessiteux. Ceci est dû à la fiscalisation et à un certain nombre de décrets. C'est pourquoi instaurer un dialogue entre l'Etat et la société est d'une importance vitale ».
Le Ministre, dans son intervention finale, a indiqué que d'ici la fin de la semaine prochaine, la consultation relative au cadre normatif devrait être rouverte avant d'être portée devant le Congrès : « la volonté politique du gouvernement est d'approfondir la contribution des institutions qui participent à l'assistance aux personnes » peut-on lire dans la note de la CNBB. (CE) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AMERIQUE/COSTA RICA - Record historique de pauvreté : 1.140.435 personnes et un enfant ou adolescent sur trois

San José (Agence Fides) - Un enfant ou adolescent sur trois vit dans des conditions de pauvreté et 481.764 mineurs ont des difficultés à satisfaire leurs besoins primaires en termes de nourriture, d'accès aux services de santé, au logement, à l'eau et à l'électricité. C'est ce qui ressort du XVIII° rapport « Etat de la Nation » présenté officiellement récemment. Le problème est particulièrement critique parmi les enfants de moins de 12 ans, qui constituent la tranche d'âge la plus pauvre au Costa Rica. Parmi ceux-ci, l'incidence de la pauvreté dépasse les 35%. Par ailleurs, les niveaux de pauvreté et d'extrême pauvreté sont semblables à ceux de l'an dernier, s'établissant à 21,6 et 6,4%. Toutefois, le nombre total de pauvres a atteint en 2011 son niveau le plus élevé historiquement, puisqu'il est de 1.140.435 personnes. De ce total, 336.305 vivent dans des conditions de pauvreté extrême. En outre, le rapport signale que les inégalités entre les secteurs de la population les plus aisés et les plus pauvres continuent à s'accroître. L'inégalité se manifeste également en termes géographiques : dans le centre du pays, le taux de pauvreté est de 17,7% alors que dans les zones les plus pauvres, comme Brunca et Chorotega, il dépasse les 30%. (AP) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

Plus de renseignements à ce sujet: http://www.fides.org

Tout le matériel publié est concédé sous licence Creative Commons et peut être utilisé librement à condition que l'Agence Fides soit citée comme source.

No comments:

Post a Comment