Language of Preference

Sunday, June 8, 2014

La CIA a rejoint Twitter...


La CIA a rejoint Twitter...




Avec un début de sinistre, la Central Intelligence Agency a pataugé dans les médias sociaux :




Nous ne pouvons ni confirmer ni nier que c'est notre premier tweet.


— CIA (@CIA) 6 juin 2014







Je vous remercie pour la @Twitter Bienvenue ! Nous nous réjouissons de partage #unclassified grand contenus avec vous.


— CIA (@CIA) 7 juin 2014




C'est tout pour l'instant... Et ils semblent en grande partie juste à la suite de leur propre gouvernement pour l'instant... Liant leur temps avant Twitter quoi que ce soit réellement passionnante déclassifié (aka Wikipedia moins les trucs connaissances fuites commune Snowden et Wikileaks?)... Eh bien !


















Il s'agit simplement d'une traduction automatique de la version anglaise de cet article.

Tuesday, June 3, 2014

Vers un triomphe annoncé d’Assad aux élections présidentielles

ASIE/SYRIE - Vers un triomphe annoncé d’Assad aux élections présidentielles

Damas (Agence Fides) – De 07.00 à 19.00 aujourd’hui, mardi 3 juin, la population syrienne concentrée dans les zones demeurées ou retournées sous le contrôle du régime de Damas est appelée à se rendre aux urnes dans le cadre des élections présidentielles qualifiées de « farce » par l’opposition et par les chancelleries des pays qui la soutiennent. Le Ministère de l’Intérieur a indiqué que les ayant droit sont au nombre de 15,8 millions, y compris les millions de réfugiés se trouvant dans les pays limitrophes à cause du conflit. Dans tout le pays, ont été mis en place 9.600 bureaux de vote. Des sources locales d’Alep et de Damas consultées par l’Agence Fides confirment que dans les deux zones urbaines se trouvant sous le contrôle de l’armée régulière, le flux dans les bureaux de vote est ininterrompu, y compris dans les quartiers où la présence chrétienne est plus importante.
La consultation électorale sert de facto à consacrer le pouvoir du Président Bashar al- Assad, destiné à triompher, en recueillant plus de 90% des voix. Le seul adversaire du Président, à part l’un de ses ministres, est le candidat d’extrême gauche Maher Hajjar. « L’impression est que – explique à l’Agence Fides Sœur Jola Girgis, contactée à Damas – ces années de guerre ont fait augmenter le soutien au Président Assad y compris chez nombre de ceux qui lui étaient auparavant opposés. Dans tous les cas, tous ont compris que, dans les grands jeux du pouvoir politique, le bien du pays ne tient à cœur qu’au peuple syrien et à personne d’autre ».
A Alep, la journée électorale a été précédée par des tirs de missiles et de grenades qui, ces jours derniers, ont touché en particulier le quartier de Meidan, habité par des chrétiens arméniens. « On a compté des blessés et des maisons détruites et de nombreuses familles ont fui leurs demeures, passant la nuit dans les salons des Paroisses » indique à Fides l’Archevêque arménien catholique d’Alep, S.Exc. Mgr Boutros Marayati. « Aujourd’hui, la situation semble calme – ajoute l’Archevêque – mais tout peut arriver d’une minute à l’autre et on ne voit pas comment sortir de cet état d’incertitude continuelle. C’est pourquoi les gens ont peur et ne savent pas quoi faire ». (GV) (Agence Fides 03/06/2014)

Aide des Evêques sud-africains au Diocèse de Rustenburg, intéressé depuis des mois par une grève à outrance des mineurs

AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Aide des Evêques sud-africains au Diocèse de Rustenburg, intéressé depuis des mois par une grève à outrance des mineurs

Johannesburg (Agence Fides) – Les Evêques sud-africains ont donné 75.000 rands (soit environ 5.182 €uros) en faveur des mineurs en grève depuis janvier dernier dans les mines de platine de Rustenburg. Les fonds serviront à soutenir les initiatives lancées par S.Exc. Mgr Keving Dowling, Evêque de Rustenburg. Il s’agit en premier lieu de l’hospice Tapologo et d’autres centres sanitaires qui prennent soin des personnes affectées par le virus du SIDA et d’un certain nombre de centres assurant la distribution de nourriture.
La grève à outrance des mineurs, qui demandent des augmentations de salaire, a provoqué des incidents avec ceux qui désirent continuer à travailler. Au moins cinq d’entre eux ont été tués. Selon Mgr Dowling, voici trois semaines, des grévistes ont assailli l’un des centres d’assistance pédiatrique gérés par le Diocèse, saccageant les réserves alimentaires.
En remerciant ses confrères pour la somme mise à disposition, Mgr Dowling a souligné qu’elle sera employée pour acheter des aides et surtout de la nourriture destinée aux personnes les plus vulnérables et aux enfants.
Mgr Dowling a enfin ouvert une souscription pour recueillir des dons afin de soutenir les initiatives charitables de son Diocèse. (L.M.) (Agence Fides 03/06/2014)

Recrutement de jeunes dans le nord du Cameroun de la part de Boko Haram

AFRIQUE/CAMEROUN - Recrutement de jeunes dans le nord du Cameroun de la part de Boko Haram

Yaoundé (Agence Fides) - La secte islamique nigériane Boko Haram recruterait actuellement des jeunes dans le nord du Cameroun. C’est ce qu’affirment des sources de la presse camerounaise, selon lesquelles une délégation gouvernementale a été envoyée dans la région d’Adamaoua afin de mettre en garde la population contre le danger représenté par la secte. En rencontrant la délégation gouvernementale, un prêtre catholique local, le Père Eto’o, a affirmé qu’une rumeur circule avec insistance parmi la population, rumeur selon laquelle une représentation de Boko Haram se serait installée dans le quartier de Bamyanga, au centre de Ngaoundéré, chef-lieu de la région d’Adamaoua, offrant un million de Francs CFA aux familles du lieu pour les convaincre d’envoyer leurs fils dans les rangs de l’organisation.
Cette information a été confirmée par un notable local, selon lequel 200 jeunes camerounais ont déjà intégré les rangs de Boko Haram. Hier, ont été libérés les deux prêtres italiens et la religieuse canadienne enlevés en avril dans le nord-est du Cameroun, probablement par des éléments de Boko Haram. (L.M.) (Agence Fides 03/06/2014)

Friday, January 3, 2014

EN DIEU RESIDE LA PROFONDEUR DE LA FOI

EN DIEU RESIDE LA PROFONDEUR DE LA FOI

Cité du Vatican, 3 janvier 2014 (VIS). Ce matin, le Pape a célébré la messe de la fête du Saint Nom de Jésus en l'Eglise du Gesù, en action de grâce à l'inscription au sanctoral du jésuite Pierre Favre. Il était notamment entouré du Cardinal Préfet de la Congrégation pour les causes des saints, du Cardinal Vicaire de Rome, de Mgr.Luis Francisco Ladaria Ferrer, SJ, Secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, de Mgr.Yves Boivineau, Evêque d'Annecy (France), et du P.Adolfo Nicolás, SJ, Préposé Général de la Compagnie de Jésus. Originaire de Savoie, le nouveau saint (17 décembre dernier), fut un des sept compagnons d'Ignace de Loyola fondateur de la compagnie et son premier prêtre. Celui qu'on a surnommé le second jésuite repose lui aussi en cette église de Rome. L'homélie a été consacrée à l'évocation de Pierre Favre, un homme inquiet mais rempli de grands projets:

Pour trouver Dieu, a dit le Saint-Père, "il faut le chercher, et l'avoir trouvé pour le chercher encore et encore. C'est cette inquiétude apostolique du jésuite qui nous pousse à évangéliser sans relâche, à voix haute, avec courage. C'est elle qui nous prépare à la fécondité apostolique, car sans elle on reste stérile". L'inquiétude de Pierre Favre, ses grands élans, en firent un nouveau Daniel: "Homme modeste et sensible, à la vie intérieure profonde, il était doté du don de l'amitié avec les personnes les plus diverses. Il était néanmoins un esprit inquiet, indécis et insatisfait. Sous la conduite de saint Ignace il a appris à allier sa grande sensibilité avec la capacité à prendre des décisions. Ayant ainsi pris en charge ses élans après les avoir identifiés, Pierre Favre manifesta dans les difficultés son véritable esprit d'action. Or la foi vraie implique un profond désir de changer le monde. Nous devons donc nous demander si nous possédons nous aussi cette vision et cet élan. Sommes nous audacieux? Avons nous de grands projets? Ou bien contentons nous de la médiocrité, d'un projet apostolique de laboratoire? La force de l'Eglise n'est pas en elle. Elle ne réside pas dans ses capacités d'organisation mais se cache dans la profondeur de Dieu. Si les eaux profondes de Dieu agitent nos projets, alors comme le disait saint Augustin il faut prier pour vouloir et vouloir pour ouvrir notre coeur. Il en fut ainsi pour Pierre Favre, qui fut capable de reconnaître la voix de Dieu, d'autant que sans ces élans on ne va nulle part. C'est pour cela qu'on doit offrir au Seigneur nos projets".

Les constitutions de la Compagnie indiquent qu'on aide autrui en présentant à Dieu nos propos. Pierre Favre, a poursuivi le Pape François, "avait le profond désir d'être dilaté en Dieu et c'est en ayant Dieu pour centre qu'en esprit d'obéissance il arpenta l'Europe pour engager avec douceur le dialogue avec tous, tout en annonçant l'Evangile. Je pense à la tentation qui existe de lier l'annonce évangélique avec le matraquage idéologique, l'esprit inquisitorial et la condamnation. Non, l'Evangile ne s'annonce pas ainsi, mais avec douceur, fraternité et amour. La familiarité de Pierre Favre avec Dieu lui permettait de comprendre que son expérience intérieure et la vie apostolique vont de pair. Il a écrit que le premier mouvement du coeur est de désirer ce qui est originel et essentiel, c'est à dire de laisser la première place à la sollicitude dans la recherche de Dieu. Il laissa le Christ occuper son coeur car ce n'est que centré sur lui qu'on peut aller vers les périphéries du monde. Ainsi Pierre Favre a-t-il voyagé sans relâche jusqu'aux frontières géographiques de son temps. On a dit de lui qu'il semblait né pour ne demeurer fixe nulle part. Il était dévoré par le voeu de communiquer avec Dieu et nous devons avoir le même désir. Pour cela, il faut prier en silence, avec ferveur, et demander au Seigneur par l'intercession de notre frère Pierre Favre d'être à nouveau illuminés par les" folies apostoliques qui caractérisèrent sa vie.

Wednesday, November 7, 2012

Agence Fides pour aujourd'hui

Tout le matériel publié est concédé sous licence Creative Commons et peut être utilisé librement à condition que l'Agence Fides soit citée comme source.


Les titres des Nouvelles de Fides Agence International FIDES


VATICAN - Rencontre de S.Em. le Cardinal Filoni avec les jeunes d'Owerri : « Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l'école, à la maison, dans la rue »

VATICAN - Nouvel appel du Pape « à faire tout le possible pour la Syrie » - Envoi de S.Em. le Cardinal Sarah en mission spéciale

AFRIQUE/NIGERIA - Catastrophe nationale : 7,7 millions de personnes intéressées jusqu'à présent par les inondations

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Précisions de l'Evêque de Torit sur la contribution à la reconstruction de la Cathédrale de la part d'étudiants musulmans

AFRIQUE/BURUNDI - Les Evêques saluent l'Accord-cadre signé le 6 novembre entre le Burundi et le Saint-Siège

ASIE/TAIWAN - La Congrégation dominicaine chinoise, 80 ans d'évangélisation au travers du service des plus faibles

ASIE/INDE - Deux cas de viols de jeunes filles chrétiennes en Orissa, l'un d'entre eux s'étant accompagné du meurtre de l'infortunée victime

ASIE/EMIRATS ARABES UNIS - Année de la Foi dans la péninsule arabique : rassemblement des jeunes catholique du Moyen-Orient

AMERIQUE/PANAMA - Une minute de prière pour Panama dans tout le pays - réouverture du dialogue à Colon

AMERIQUE/BRESIL - Propositions des participants au Forum de la CNBB : « le dialogue entre le gouvernement et les institutions d'assistance est d'une importance vitale »

AMERIQUE/COSTA RICA - Record historique de pauvreté : 1.140.435 personnes et un enfant ou adolescent sur trois

News Agence International FIDES
VATICAN - Rencontre de S.Em. le Cardinal Filoni avec les jeunes d'Owerri : « Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l'école, à la maison, dans la rue »

Owerri (Agence Fides) - « C'est vraiment avec joie que je débute ma visite pastorale ici à Owerri en vous rencontrant, chers et bien-aimés jeunes qui êtes l'espérance de l'Eglise, les derniers héritiers de l'évangélisation de ceux qui, voici cent ans, ont donné leur vie au Seigneur pour annoncer l'Evangile à cette terre bénie » : c'est en ces termes que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples, a commencé son homélie au cours de la Messe pour les jeunes qu'il a présidé ce matin, 7 novembre, à Owerri, au début de sa visite pastorale dans cette Province ecclésiastique nigériane, visite qui le conduira à conclure les célébrations du Centenaire de l'Evangélisation (voir Fides 05 et 06/11/2012).
Après avoir commenté la péricope évangélique de la prière de Jésus au Père (Mt 11, 25-30), proclamée dans le cadre de la liturgie du jour, le Cardinal a invité les jeunes à réfléchir sur la signification que peuvent avoir ces paroles pour eux aujourd'hui. « Chaque fois que nous nous sentons plein d'admiration pour toutes les bonnes choses que Dieu a créé, nous sommes les petits dont parle Jésus ! » - a déclaré le Cardinal. « Chaque fois que dans notre vie, nous nous rendons compte que nous avons besoin de Dieu et que notre vie est vide sans sa présence, alors nous sommes les petits, pour lesquels Jésus se réjouit ! Acceptons avec simplicité Jésus comme compagnon sur le chemin de la vie, à l'école, à la maison, dans la rue... ». Un autre aspect souligné par le Préfet du Dicastère missionnaire a concerné la prière : « Il est important que nous apprenions à prier comment Jésus prie... Jésus nous enseigne que, lorsque nous prions le Père céleste, nous devons Le remercier et terminer notre prière en priant non seulement pour nos besoins mais également pour ceux des personnes qui nous sont proches de manière à pouvoir devenir, nous aussi, don pour les autres ».
« Les paroles avec lesquelles Jésus conclut Sa prière - « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » - s'adressent à la foule mais elles s'adressent aussi à nous » a poursuivi le Cardinal, exhortant les jeunes à inviter le Seigneur Jésus « à venir chez nous ». Il a enfin conclu : « Il est merveilleux de savoir que toujours, et je dis bien toujours, dans toutes les situations de notre vie, nous pouvons aller à Jésus, nous pouvons nous adresser à Lui, en sachant qu'Il ne nous abandonnera jamais ! ». (SL) (Agence Fides 07/11/2012)

Links:
Texte intégral de l'homélie du Cardinal (en anglais)
http://www.fides.org/eng/documents/Card_Filoni_Owerri_Mass_07112012.doc
top ^

VATICAN - Nouvel appel du Pape « à faire tout le possible pour la Syrie » - Envoi de S.Em. le Cardinal Sarah en mission spéciale

Cité du Vatican (Agence Fides) - Un nouvel appel en faveur de la Syrie, « à faire tout ce qui est possible parce qu'un jour, il pourrait être trop tard », a été lancé par le Saint-Père Benoît XVI au terme de l'Audience général de ce jour. L'appel s'est accompagné de l'annonce du fait que S.Em. le Cardinal Robert Sarah, Président du Conseil pontifical Cor Unum se trouve depuis aujourd'hui au Liban, en mission spéciale. Benoît XVI a déclaré suivre « avec une appréhension particulière la situation tragique de violence en Syrie où le bruit des armes ne cesse pas et où le nombre des victimes et l'immense souffrance de la population, en particulier de ceux qui ont dû abandonner leurs maisons, augmentent chaque jour ». Afin de manifester sa solidarité et celle de toute l'Eglise à la population de Syrie ainsi que la proximité spirituelle aux communautés chrétiennes du pays, il avait l'intention d'envoyer une Délégation de Pères synodaux à Damas. « Malheureusement, différents circonstances et développements n'ont pas rendu possible l'initiative selon les modalités souhaitées - a expliqué le Saint-Père - et c'est pourquoi j'ai décidé de confier une Mission spéciale au Cardinal Robert Sarah, Président du Conseil pontifical Cor Unum ». A compter d'aujourd'hui et jusqu'au 10 novembre, le Cardinal se trouve au Liban « où il rencontrera les Pasteurs et les fidèles des Eglises qui sont présentes en Syrie. Il rendra visite à un certain nombre de réfugiés provenant de ce pays et présidera une réunion de coordination des institutions caritatives catholiques auxquelles le Saint-Siège a demandé un engagement particulier en faveur de la population syrienne, tant à l'intérieur qu'en dehors du pays ». Le Pape a conclu son appel par ces mots : « Alors que j'élève à Dieu ma prière, je renouvelle l'invitation aux parties en conflit et à ceux qui ont à coeur le bien de la Syrie de n'épargner aucun effort en vue de la recherche de la paix et de poursuivre, par le dialogue, les voies qui portent à une juste coexistence, en vue d'une solution politique adéquate du conflit. Nous devons faire tout ce qui est possible parce qu'un jour, il pourrait être trop tard ! ». (SL) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AFRIQUE/NIGERIA - Catastrophe nationale : 7,7 millions de personnes intéressées jusqu'à présent par les inondations

Lagos (Agence Fides) - Le bilan des victimes des pires inondations enregistrées au cours de ces dernières décennies dans le sud du Nigeria continue à s'aggraver (voir Fides 11/10/2012). Selon les estimations de l'Agence nationale pour la gestion des urgences du Nigeria (NEMA), depuis juillet, environ 400 personnes sont mortes et 2,1 millions d'autres ont dû abandonner leur domicile. Les inondations, qualifiées par les autorités locales de « catastrophe nationale », ont intéressé jusqu'ici 7,7 millions de personnes dont 18.282 ont été blessées, emportées par les cours d'eau. Bien que les autorités ne le confirment pas, les conséquences de la catastrophe sont très graves et pourraient causer une crise alimentaire du fait de la perte des cultures, submergées par les flots. Des dommages ont également été infligés à l'extraction pétrolière, l'une des principales sources de revenu public, la production ayant été réduite à 500.000 barils par jour soit 20% de son potentiel. La majeure partie des victimes des inondations a critiqué la réponse inadéquate apportée par les autorités bien que chaque année de fortes pluies d'abattent sur les Etats de Bayelsa et du Delta d'août à octobre. (AP) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Précisions de l'Evêque de Torit sur la contribution à la reconstruction de la Cathédrale de la part d'étudiants musulmans

Juba (Agence Fides) - A propos de la proposition faite par un groupe de jeunes musulmans de contribuer à la reconstruction de la Cathédrale de Torit - au Soudan du Sud - un communiqué, émis pour le compte de S.Exc. Mgr Akio Johnson Mutek, Evêque de Torit, précise la situation.
Le document, envoyé à l'Agence Fides, rappelle que, voici un an, un groupe d'étudiants musulmans du Darfour s'était déclaré, lors d'une rencontre avec Mgr Mutek, prêt à contribuer à la reconstruction de la Cathédrale Saints Pierre et Paul et de l'église de la Paroisse de Kimotong en tant que geste de reconnaissance pour ce que Lopez Lomong, athlète américain d'origine soudanaise - et ancien enfant soldat ayant échappé à ses bourreaux - faisait alors pour le Darfour. Lomong, membre du « Team Darfur » aux Jeux olympiques de Pékin, avait lancé un appel à la communauté internationale afin qu'elle intervienne pour faire cesser les bombardements aériens contre les civils du Darfour.
Attendu que cette proposition a suscité des incompréhensions parmi les fidèles, Mgr Mutek désire préciser les faits au travers d'un communiqué qui affirme : Mgr Mutek n'a sollicité aucune aide de la part de ce groupe. L'offre est le fruit d'une initiative spontanée de la part de ces jeunes. Les étudiants font partie d'une fondation sans but lucratif basée aux Etats-Unis, la Sudan Sun Rise, dont l'un des objectifs est de favoriser la réconciliation entre les communautés du Soudan du Sud et du Soudan. La reconstruction de la Cathédrale est encore en phase de dialogue entre le Diocèse et le groupe d'étudiants et aucune décision définitive n'a encore été prise. Les étudiants ont affirmé avec clarté ne disposer d'aucune source de financement mais vouloir recueillir des fonds au travers d'une campagne médiatique conduite aux Etats-Unis et en Europe. Le Diocèse ne connaît aucune autre organisation à laquelle les étudiants en question seraient liés à l'exception de la Sudan Sun Rise. Enfin, les étudiants ont promis une « contribution financière » et non pas de reconstruire à eux seuls la Cathédrale.
« Le Diocèse est très attentif et sensible aux préoccupations manifestées par les chrétiens et veut donc rassurer l'opinion publique et en particulier les fidèles, du fait que rien n'a encore été fait concrètement. Les consultations se poursuivent de façon à faire en sorte que chaque aspect de cette délicate question soit affronté méticuleusement, tiré au clair et bien compris de tous » conclut le communiqué.
La Cathédrale a subi différents dommages au cours des décennies de guerre civile mais « elle a toujours été le symbole d'une longue histoire de foi profonde et de la tradition religieuse de l'Eglise locale ». (L.M.) (Agence Fides 07/11/2012)
Communiqué du Diocèse de Torit (en anglais)
http://www.fides.org/eng/documents/Press_Release_Torit_Diocese.doc

top ^

AFRIQUE/BURUNDI - Les Evêques saluent l'Accord-cadre signé le 6 novembre entre le Burundi et le Saint-Siège

Bujumbura (Agence Fides) - « Un Accord qui assure la paix sociale et religieuse du pays dans la mesure où la population et ses Pasteurs voient leurs exigences comprises et protégées par l'Etat » : c'est ainsi que les Evêques du Burundi saluent, dans un communiqué envoyé à l'Agence Fides, la signature de l'Accord-cadre entre l'Etat du Burundi et le Saint-Siège. L'Accord en question a été signé le 6 novembre par le Ministre des Affaires Etrangères burundais, M. Laurent Kavakure, et par S.Exc. Mgr Franco Coppola, Nonce apostolique au Burundi.
Dans le Préambule de l'Accord, il est rappelé que son but est d'offrir un cadre juridique aux relations entre l'Etat et l'Eglise de manière à favoriser « une collaboration harmonieuse entre les deux entités au bénéfice de la population burundaise ». « Cela revêt une grande importance et même une urgence, dans un pays le plus chrétien de l'Afrique avec plus de 65% de fidèles catholiques et qui plus est, sur le plan historique, qui a été le premier à avoir une Représentation diplomatique du Saint-Siège. C'était le 11 février 1963 » affirment les Evêques.
Rappelant que les rapports entre l'Etat et l'Eglise n'ont pas toujours été bons, le communiqué souligne que cet accord démontre la volonté du gouvernement de progresser « dans le processus démocratique qui se caractérise entre autre par le respect tant des droits humains que des partenaires comme l'Eglise catholique ». En créant un cadre juridique précis, affirment les Evêques, l'Etat permet l'intervention « des Grandes Congrégations religieuses catholiques qui pouvaient hésiter toujours à investir en termes d'institutions scolaires ou hospitalières et autres, dans un pays sans aucune garantie de protection légale de leurs oeuvres ».
Le Burundi est l'un des premiers Etats africains à signer un accord de ce genre avec le Saint-Siège. L'Accord-cadre fournit la base juridique sur laquelle seront insérés des accords spécifiques entre l'Etat et l'Eglise dans des domaines tels que l'éducation, la santé, le développement et d'autres encore. (L.M.) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

ASIE/TAIWAN - La Congrégation dominicaine chinoise, 80 ans d'évangélisation au travers du service des plus faibles

Chia Yi (Agence Fides) - Confirmer la continuité de l'évangélisation, l'engagement pastoral, le service des plus faibles dans l'esprit dominicain : tels ont été les points forts de la célébration marquant les 80 ans de fondation de la Congrégation dominicaine chinoise, dont la maison mère se trouve aujourd'hui dans le Diocèse de Chia Yi, à Taiwan. Selon les informations parvenues à l'Agence Fides, S.Exc. Mgr Peter Liu, Archevêque de Kaohsiung, a présidé la Messe solennelle d'action de grâce le 4 novembre, remplaçant l'Evêque de Chia Yi, malade. La Supérieure générale, Soeur Fatima Lee, a retracé l'histoire de la Congrégation, sa fondation dans le Diocèse de Fu Ning en Chine continentale, le transfert à Taiwan, la croissance des vocations, l'engagement dans le domaine de l'évangélisation, du service pastoral et social et elle a également confirmé, au nom de toutes ses consoeurs, la continuité de leur engagement missionnaire.
En 1932, S.Exc. Mgr Théodore Labrador Fraile (1888-1980), dominicain espagnol, alors Vicaire apostolique de Fu Ning et futur Archevêque de Fu Zhou, fonda la Congrégation dominicaine chinoise afin qu'elle évangélise tout en s'occupant des orphelins et en prêtant service dans les hôpitaux. La nouvelle communauté devait puiser sa force dans l'Eucharistie et dans une intense vie spirituelle dominicaine. Aujourd'hui, la Congrégation est composée de 160 religieuses, dont la majeure partie se trouve en Chine continentale et dans les communautés de la diaspora chinoise, surtout à Toronto (Canada) et à Los Angeles (Etats-Unis). A Taiwan, sont présentes 40 religieuses. (NZ) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

ASIE/INDE - Deux cas de viols de jeunes filles chrétiennes en Orissa, l'un d'entre eux s'étant accompagné du meurtre de l'infortunée victime

Bhubaneswar (Agence Fides) - Horreur et indignation règnent au sein de la communauté chrétienne d'Orissa. Deux jeunes chrétiennes de 13 ans ont en effet été violées et l'une d'entre elle tuée. Les deux agressions de groupe ont eu lieu séparément dans le district de Kandhamal voici deux semaines environ mais n'ont été portées à la connaissance de l'Agence Fides que maintenant. Les épisodes ont eu lieu au cours du festival de Dussehara, festivité hindoue qui célèbre la victoire du dieu Rama sur le mal. Selon des sources et des témoignages locaux, les agresseurs sont de jeunes hindouistes, peut-être liés à des groupes extrémistes qui prennent pour cible les jeunes chrétiennes en ce que plus vulnérables. Le district de Kandhamal est connu pour les massacres antichrétiens qui y ont eu lieu en 2008. A ce jour, remarque pour Fides John Dayal, militant chrétien et collaborateur de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale de l'Inde, « la panique règne dans les villages chrétiens ainsi qu'un sentiment de dégoût parmi les militants, surtout en ce qui concerne l'attitude peu collaborative de la police ».
Dayal, qui a rencontré les familles des deux victimes, indique à Fides que la première était une élève de VII° (équivalent à la 5ème en France NDT) du village de Dadamaha. Elle s'était rendue au village voisin de Simanbadi pour assister à un yatra (pièce de théâtre NDT). Dans la nuit du 25 au 26 octobre, elle a été agressée par un groupe de jeunes qui l'a violée. La jeune fille a tenté de donner l'alarme mais elle a été ligotée à un arbre et étranglée. Son corps a été retrouvé au bord de la route le lendemain.
La seconde victime, elle aussi âgée de 13 ans, vivait avec ses parents à Bhubaneswar. Le 27 octobre, elle était allée voir les célébrations du Dussehara qui attirent une grande foule. Sur le chemin du retour, elle a été enlevée par six hommes, conduite dans un bois et violée à diverses reprises. Elle a été abandonnée sur place évanouie et retrouvée le lendemain matin. Malgré des plaintes circonstanciées, « la police locale n'a pas bougé. Elle s'est même montrée désobligeante et a entravé l'action des familles » indique Dayal. La jeune fille a été conduite devant la Commission d'Etat pour les droits de l'enfance qui l'a interrogée mais il a été donné peu de poids à ses paroles. La victime, encore en état de choc, a été soumise à un examen médical seulement le 3 novembre soit une semaine après son expérience traumatisante. Ce qui est particulièrement frappant, conclut Dayal, « est le silence des moyens de communication de masse et des autorités à propos de tels cas de violence graves contre les minorités sans défense ». (PA) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

ASIE/EMIRATS ARABES UNIS - Année de la Foi dans la péninsule arabique : rassemblement des jeunes catholique du Moyen-Orient

Abu Dhabi (Agence Fides) - Plus de 1.500 jeunes catholiques du Moyen-Orient se rencontreront à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis du 15 au 17 novembre pour trois jours de réflexion et de prière. Au centre de l'Arabia Catholic Youth Conference (ACYC), événement qui en est à sa deuxième édition, se trouvera l'Année de la Foi et ses significations pour les croyants de ces terres : le thème de la conférence, tiré de l'Evangile selon Saint Marc, est en effet : « Tout est possible à celui qui croit » (Mc 9, 23). La conférence est organisée par les Vicariats apostoliques d'Arabie du Nord et d'Arabie du Sud et, comme l'indique à Fides l'Eglise locale, elle se déroulera dans la Cathédrale Saint Joseph d'Abu Dhabi. L'Assemblée sera présidée par Leurs Excellences NN.SS. Paul Hinder, Vicaire apostolique d'Arabie du Sud, et Camillo Ballin, Vicaire apostolique d'Arabie du Nord.
« Les sessions de la conférence - indique une note envoyée à Fides - entendent répondre aux questions de foi émergeant chez les jeunes catholiques de la région ». Parmi les intervenants, se trouvent le jeune Matt Fradd d'Australie, le Père Stan Fortuna, prêtre américain et musicien, le Frère George Gabriel des Philippines, connu comme « le prédicateur en blue jeans » et le Père Michael Ssenfuma, d'Ouganda. La conférence se conclura par un concert intitulé « ReJOYce », auquel participeront des musiciens chrétiens de renom international, une première dans la péninsule arabique. On remarquera que plus de 5.000 spectateurs sont attendus pour le concert.
Les jeunes catholiques résidant dans les deux Vicariats apostoliques d'Arabie sont principalement des immigrés provenant de différentes nations du monde (en majorité des Philippines, d'Inde, du Pakistan, du Sri Lanka, de Syrie, du Liban et de nations africaines) qui se trouvent pour raisons de travail dans la péninsule arabique.
En présentant l'événement, S.Exc. Mgr Paul Hinder a expliqué à Fides : « L'avenir d'une communauté se trouve dans ses jeunes. Au travers de notre Conférence des jeunes de la péninsule arabique, nous entendons renforcer la foi de nos jeunes qui, dans la plupart des cas, ne peuvent pas participer à des rencontres telles que la Journée mondiale de la Jeunesse ». S.Exc. Mgr Camillo Ballin ajoute pour sa part : « Nous espérons que l'ACYC puisse fournir aux jeunes du Moyen-Orient l'occasion de se réunir et de faire l'expérience de la joie de vivre leur foi. Les jeunes de nos territoires sont souvent isolés dans leur expérience de foi du fait du contexte régional dans lequel ils résident. Nous voulons chercher à répondre aux nombreuses questions qu'ils ont à propos de leur foi ». La première conférence de la jeunesse catholique d'Arabie s'est tenue en novembre 2009 en l'église Sainte Marie de Dubaï, toujours aux Emirats Arabes Unis. (PA) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AMERIQUE/PANAMA - Une minute de prière pour Panama dans tout le pays - réouverture du dialogue à Colon

Panama (Agence Fides) - L'Eglise catholique de Panama a promu une initiative spéciale. Elle a demandé à tous, où qu'ils se trouvent (chez eux, au travail, dans la rue, en voiture...) de dédier une minute de prière pour la nation, hier, 6 novembre à 15.00 locales. S.Exc. Mgr José Domingo Ulloa Mendieta, Archevêque de Panama, a conduit la minute de prière sur FETV Canale 5 et, dans la réflexion qui a suivi, il a demandé au Tout-Puissant de nous libérer du mal, de tout ce qui humilie la condition humaine et de l'égoïsme qui nous rend insensibles à la souffrance des autres.
La principale motivation de cette initiative de prière a été celle d'offrir un service, de la part des catholiques, « à notre bien-aimé pays, en particulier en ce mois de novembre », ainsi que l'a écrit l'Archevêque de Panama dans une note envoyée à l'Agence Fides. Novembre est en effet le mois de la fête nationale : le 3 novembre a été célébrée la Journée de Panama et le 7 se rouvre le dialogue relatif à Colon.
Après la minute de prière, l'Archevêque s'est rendu dans la Basilique mineure de Saint Jean Bosco où il a présidé l'Eucharistie de l'après-midi, à l'occasion de la Journée de Jeûne et de Prière pour la Patrie, initiative de la Commission archidiocésaine. A l'Eucharistie, ont participé des fonctionnaires du gouvernement, ainsi que le Président Ricardo Martinelli et un certain nombre de Ministres. Dans son homélie, l'Archevêque a déclaré entre autre : « Nous devons ressembler à Dieu et découvrir que notre prochain est un frère. Nous devons transformer notre vie et travailler pour le bien commun des panaméens... Mettons devant le Seigneur les négociations qui débutent demain (7 novembre) à Colon, afin que nous parvenions à trouver la voie définitive menant à la réconciliation et au développement humain ».
Selon les informations recueillies par Fides, l'initiative de l'Archidiocèse s'est déroulée également dans l'ensemble des Diocèses du pays, où l'intention de prière s'est concentrée sur la demande de réconciliation et de paix après les tristes événements de Colon (voir Fides 22 et 24/10/2012). (CE) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AMERIQUE/BRESIL - Propositions des participants au Forum de la CNBB : « le dialogue entre le gouvernement et les institutions d'assistance est d'une importance vitale »

Brasilia (Agence Fides) - Après deux jours de travaux, les représentants des organisations de la société civile ont présenté dans l'après-midi d'hier, 6 novembre, à Brasilia (DF), un certain nombre de suggestions en conclusion du séminaire portant sur les « relations entre l'Etat et la société ». Les propositions ont été présentées au Ministre du Secrétariat général de la Présidence de la République, Gilberto Carvalho, qui a participé à la cérémonie de clôture de la manifestation. La note envoyée par la CNBB à l'Agence Fides indique que le séminaire, organisé par la Conférence nationale des Evêques du Brésil (CNBB), en coordination avec différentes organisations sociales et églises chrétiennes, a réuni de nombreux experts et s'est achevé sur l'émission de 14 propositions finales. Ces dernières visent à favoriser le dialogue entre la société et l'Etat et à satisfaire les besoins des institutions religieuses et des organisations de la société civile, de manière à ce qu'elles puissent poursuivre leur service au profit de la société.
Selon le Secrétaire général de la CNBB, S.Exc. Mgr Leonardo Ulrich Steiner, le nouveau cadre législatif et réglementaire devrait faciliter l'action et le dialogue avec les organismes gouvernementaux. « Le document que nous avons remis au Ministre Gilberto Carvalho est motivé par la préoccupation d'une diminution de nos institutions en ce qui concerne les services que nous offrons aux nécessiteux. Ceci est dû à la fiscalisation et à un certain nombre de décrets. C'est pourquoi instaurer un dialogue entre l'Etat et la société est d'une importance vitale ».
Le Ministre, dans son intervention finale, a indiqué que d'ici la fin de la semaine prochaine, la consultation relative au cadre normatif devrait être rouverte avant d'être portée devant le Congrès : « la volonté politique du gouvernement est d'approfondir la contribution des institutions qui participent à l'assistance aux personnes » peut-on lire dans la note de la CNBB. (CE) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

AMERIQUE/COSTA RICA - Record historique de pauvreté : 1.140.435 personnes et un enfant ou adolescent sur trois

San José (Agence Fides) - Un enfant ou adolescent sur trois vit dans des conditions de pauvreté et 481.764 mineurs ont des difficultés à satisfaire leurs besoins primaires en termes de nourriture, d'accès aux services de santé, au logement, à l'eau et à l'électricité. C'est ce qui ressort du XVIII° rapport « Etat de la Nation » présenté officiellement récemment. Le problème est particulièrement critique parmi les enfants de moins de 12 ans, qui constituent la tranche d'âge la plus pauvre au Costa Rica. Parmi ceux-ci, l'incidence de la pauvreté dépasse les 35%. Par ailleurs, les niveaux de pauvreté et d'extrême pauvreté sont semblables à ceux de l'an dernier, s'établissant à 21,6 et 6,4%. Toutefois, le nombre total de pauvres a atteint en 2011 son niveau le plus élevé historiquement, puisqu'il est de 1.140.435 personnes. De ce total, 336.305 vivent dans des conditions de pauvreté extrême. En outre, le rapport signale que les inégalités entre les secteurs de la population les plus aisés et les plus pauvres continuent à s'accroître. L'inégalité se manifeste également en termes géographiques : dans le centre du pays, le taux de pauvreté est de 17,7% alors que dans les zones les plus pauvres, comme Brunca et Chorotega, il dépasse les 30%. (AP) (Agence Fides 07/11/2012)

top ^

Plus de renseignements à ce sujet: http://www.fides.org

Tout le matériel publié est concédé sous licence Creative Commons et peut être utilisé librement à condition que l'Agence Fides soit citée comme source.

VIS aujourd'hui




Sommaire
- L'HOMME A LA RECHERCHE DE L'ABSOLU
- INITIATIVE EN FAVEUR DE LA SYRIE
- BENOIT XVI SALUE LE PRESIDENT OBAMA
- DECES DU PATRIARCHE MAXIM DE BULGARIE
- VISITE D'UNE MAISON DE RETRAITE
- AUDIENCES
- NOMINATIONS AU CONSEIL DE L' "AIF"
- AUTRES ACTES PONTIFICAUX

L'HOMME A LA RECHERCHE DE L'ABSOLU

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Au cours de l'audience générale tenue Place St.Pierre, Benoît XVI a poursuivi sa catéchèse sur la foi catholique, s'arrêtant au mystérieux désir de Dieu qui caractérise l'expérience humaine et chrétienne. Cette affirmation, a dit le Pape, "peut sembler être une provocation aux yeux d'une culture occidentale sécularisée. Beaucoup de nos contemporains affirment ne ressentir aucun besoin de Dieu, et pour des secteurs entiers de la société cette attente n'est plus sensible. A sa place ont trouve une indifférence face à laquelle il n'est même pas besoin de prendre position... Dans l'encyclique Deus Caritas Est, j'ai analysé comment ce dynamisme trouve sa source dans l'expérience de l'amour, aujourd'hui plutôt conçu comme moment d'extase passagère, de sortie de soi, d'espace de simple dépassement par l'homme d'un désir qui le dépasse. Dans l'amour l'homme et la femme expérimentent ensemble la grandeur et la beauté de la vie, et il ne s'agit pas d'une simple illusion. En répondant pour son bien à l'amour de l'autre je garantie le mien. Je dois donc me dé-centrer pour me mettre au service de l'autre, au prix de renoncer à mon propre bien. La réponse sur le sens de l'expérience de l'amour passe par la purification et la guérison du désir... Il faut s'y entraîner et se corriger... Même la personne aimée n'est pas en mesure de répondre au désir de l'autre sans l'amour de ce dernier... Plus est authentique cet amour, plus il révèle la question de son origine et de sa destination, la perspective qu'il dure à jamais".

"On pourrait faire de semblables considérations sur d'autres expériences, comme l'amitié, la connaissance de la beauté, l'amour de la connaissance, toutes choses qui tendent l'homme vers le mystère qui l'enveloppe. Tout désir qui sort du coeur tend au mystère fondamental qui n'est jamais parfaitement comblé". C'est pourquoi l'homme "sait parfaitement ce qui ne le rassasie pas, sans imaginer ou définir ce qui le porterait à connaître le bonheur qu'il porte en son coeur. On ne saurait connaître Dieu à partir du simple désir. Le mystère demeure. L'homme recherche l'absolu et ses pas sont modestes et incertains... Dans une époque apparemment réfractaire à la transcendance, il est possible de révéler le véritable sens religieux de la vie, de montrer que la foi n'est pas absurde, ni irrationnel". Ce qui sert, c'est une pédagogie du désir, "d'apprendre ou réapprendre le goût de la vraie joie de vivre. Toutes les satisfactions de la vie provoquent le même effet. Certaines laissent une trace positive, capable d'apaiser notre âme, ou nous rendent plus actifs et généreux. D'autres, après une première impression, se révèlent décevantes face aux espoirs suscités. D'autres enfin nous laissent amers et insatisfaits, avec un sentiment de vide". Ces deux aspects se répondent "et on ne doit jamais se contenter de ce qui a été atteint, car les joies les plus authentiques libèrent en nous le souci d'être plus exigeants, de mieux aimer l'autre, la perception partagée qu'avec plus de clarté rien ne saurait totalement combler notre coeur. C'est ainsi qu'on apprend à tendre vers le bien qu'on ne peut atteindre seul et par nos seules forces. En ne se laissant pas non plus décourager par les obstacles issus de notre péché". Le Pape a conclu en rappelant que "la dynamique du désir est ouverte à la rédemption. Même sur un mauvais chemin, à la recherche de paradis artificiels, où on semble perdre toute capacité de toucher au bien, dans les abysses du péché, la scintille qui permet à l'homme de reconnaître le bien véritable ne s'éteint pas. Lorsqu'il le reconnaît, il est capable d'engager un chemin de reprise de soi, dans lequel Dieu ne manque pas d'accorder son aide... Il ne faut donc pas suffoquer le désir qui appartient à l'être humain, mais de le libérer afin qu'il s'élance. Lorsque la fenêtre qui fait voir Dieu s'ouvre dans le désir, c'est le premier signal de présence de la foi, de la grâce divine".


INITIATIVE EN FAVEUR DE LA SYRIE

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Après la catéchèse, Benoît XVI a annoncé une initiative en faveur de la Syrie: "Je continue à suivre avec appréhension la tragique situation en Syrie, où ne cesse fracas des armes et où s'accroît jour après jour le nombre des victimes et l’effroyable souffrance de la population, en particulier de tous ceux qui ont dû abandonner leurs foyers. Pour manifester ma solidarité et celle de toute l’Eglise à la population syrienne, ainsi que ma proximité spirituelle aux communautés chrétiennes du pays, mon désir était d’envoyer une Délégation de pères synodaux à Damas. Malheureusement, diverses circonstances et l’évolution de la situation n’ont pas rendu possible l’initiative selon les modalités souhaitées. Par conséquent, j’ai décidé de confier une mission spéciale au Cardinal Robert Sarah. Le Président du Conseil pontifical Cor Unum est aujourd’hui au Liban, où jusqu'au 10 novembre il rencontrera les pasteurs et les fidèles des Eglises présentes en Syrie. Il visitera également des réfugiés provenant de ce pays et présidera une réunion de coordination des institutions caritatives catholiques, auxquelles le Saint-Siège a demandé un engagement particulier en faveur de la population syrienne, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Tandis que j’élève ma prière vers Dieu, je renouvelle l’invitation faite aux parties en conflit et à tous ceux qui ont à cœur le bien de la Syrie à ne pas épargner leurs efforts dans la recherche d e la paix et à poursuivre, à travers le dialogue, les voies qui conduisent à un vivre-ensemble juste, en vue d’une solution politique adéquate du conflit. Nous devons faire tout ce qui est possible, car un jour il pourrait être trop tard".


BENOIT XVI SALUE LE PRESIDENT OBAMA

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Le Saint-Père a fait parvenir un message de félicitation au Président des Etats-Unis d'Amérique, qui vient d'être réélu pour un mandat de quatre ans. Il assure M.Barack Obama de ses prières afin que Dieu l'assiste dans ses hautes responsabilités, tant envers son pays qu'envers la communauté internationale, "afin que les idéaux de liberté et de justice qui ont guidé les pères fondateurs continuent de resplendir dans l'histoire du pays". Pour sa part, le Directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège a déclaré que la tâche du Président constitue une immense responsabilité, étant donné le rôle que jouent les Etats-Unis d'Amérique sur la scène internationale: Puisse-t-il, a ajouté le P.Federico Lombardi, "répondre aux attentes de ses concitoyens, servir le droit et la justice de tous, dans le respect des valeurs essentielles, spirituelles notamment...dans le développement de la culture de la vie et de la liberté religieuse qui sont chères à la tradition américaine".


DECES DU PATRIARCHE MAXIM DE BULGARIE

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Le Saint-Père a fait parvenir un message de condoléances au Saint Synode de l'Eglise orthodoxe bulgare, à la suite du décès de SS Maxim, Métropolite de Sofia et Patriarche de Bulgarie (à l'âge de 98 ans): Pendant de longues années, écrit Benoît XVI, le défunt "a servi avec dévouement le Seigneur et son peuple. au nom de l’Eglise catholique, "je m’associe à votre douleur dans la prière... En prenant part à la douleur de l’Eglise orthodoxe de Bulgarie, je rends grâce à Dieu pour tous les bienfaits que le défunt Patriarche a acquis à son Eglise et au peuple de son pays. Tout particulièrement, je me souviens de l’accueil cordial qui fut réservé au bienheureux Jean-Paul II...en mai 2002. je remercie le Seigneur pour les bonnes relations que le Patriarche a développées avec l’Eglise catholique...et je forme le voeu que ces bons rapports puissent se poursuivre pour la diffusion de l’Evangile".


VISITE D'UNE MAISON DE RETRAITE

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Dans le carde de l'Année européenne pour une vieillesse active et la solidarité inter-générationnelle, Benoît XVI visitera lundi 12 novembre à 11 h une maison de retraite romaine de la Communauté de Sant'Egidio.


AUDIENCES

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Hier après-midi, le Saint-Père a reçu en audience Mgr.Gerhard Ludwig Müller, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.


NOMINATIONS AU CONSEIL DE L' "AIF"

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Ce jour, M.Francesco De Pasquale, Directeur depuis le juin 2011 de l'AIF (Autorité d'information financière), a été nommé Membre du Conseil de cet organisme. Lui succède M.René Brülhart, ancien Responsable de l'Unité d'information financière du Liechtenstein. M.De Pasquale a occupé plusieurs postes importants en Italie avant sa nomination au Vatican. Le Conseil d'administration de l'AIF, présidée par le Cardinal Attilio Nicora, comprend aussi M.Condemi, Dalla Torre, Bianchi et Testa. Le Cardinal Président a nommé Directeur M.Brülhart, qui était depuis septembre Conseiller du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican pour la prévention et la lutte contre le recyclage. Avec ces deux nominations, l'AIF renforce son équipe, ce qui représente une nouvelle étape dans le perfectionnement des mesures adpotées.


AUTRES ACTES PONTIFICAUX

Cité du Vatican, 7 novembre 2012 (VIS). Le Saint-Père a nommé:

Mgr.Jorge Alves Bezerra, SSS, Evêque de Paracatu (superficie 54.387, population 332.000, catholiques 259.000, prêtres 44, diacres 13, religieux 13), au Brésil. Jusqu'ici Evêque de Jardim (Brésil), il succède à Mgr.Leonardo de Miranda Pereira, dont la renonciation à la charge pastorale du diocèse a été acceptée pour limite d'âge.

L'Abbé Eraldo Bispo da Silva, Evêque de Patos (superficie 10.874, population 402.000, catholiques 368.000, prêtres 49, diacres 8, religieux 42), au Brésil. L'Evêque élu, né en 1966 à Monteiro (Brésil) et ordonné prêtre en 1993, était jusqu'ici Vicaire Général du diocèse de Barreiras (Brésil). Diplômé en droit canon et en pastorale, il a été curé de paroisses, a assumé la coordination pastorale du diocèse, a été juge ecclésiastique diocésain, a occupé plusieurs postes de responsabilité à l'évêché et a finalement été administrateur du diocèse de Barreiras.

Membres ordinaires de l'Académie pontificale des sciences, M.Vanderlei Salvador Bagnato (Brésil). Professeur près l'Université de Sao Paulo; et M.Joachim von Braun (Allemagne), Professeur près l'Université de Bonn.


Sopra   |    ArchivioVIS  | Servizi di Informazione  |  Cancellare |   Contattaci  |  Privacy


Attività Santo Padre

Documenti Santo Padre
Catechismo Bibbia Altre
Curia Romana

Città del Vaticano
Ufficio Filatelico Numismatico
Musei Vaticani
Libreria Editrice
Accreditamenti
Foto
L'Osservatore

Per ulteriori informazioni consultare:   www.visnews.org
Il servizio del VIS viene inviato soltanto agli indirizzi di posta elettronica che ne fanno richiesta.
Per cambiamenti di indirizzo, cancellazione dell'invio ed altri commenti cliccare qui.
Le notizie contenute nei servizi del Vatican Information Service possono essere riprodotte parzialmente o totalmente citando la fonte:
V.I. S. - Vatican Information Service - www.visnews.org
Copyright © VIS - Vatican Information Service - 00120 Città del Vaticano